Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2020

Mes livres

 J'AI ÉCRIT CES LIVRES POUR VOUS :



LES 5 MONSTRES BRETONS LES PLUS EFFRAYANTS

5 créatures qui auraient pu hanter Elden ! 👹👻👾👿💀 Les APPELEURS terrifient la Bretagne ! Cadeau en fin d'article ! Les crieurs, ou Appeleurs , sont des créatures nocturnes typique du folklore populaire breton. Leur caractéristique commune est d’interpeller les voyageurs, soit pour les abuser, soit pour les avertir d'un danger. Ces créatures ont une multiplicité de formes et d'habitats. Ils sont décrits comme des lutins ou des revenants, ils peuvent revêtir de très nombreuses formes humanoïdes ou animales. Certaines de ses entités sont présente dans mon livre  MOJENN: Nouvelles Celtes , voyons tout de suite les 5 créatures les plus terrifiantes de Bretagne : 1 - Le HOPER : cousin des marais de la sirène. Le hoper, ou hueur , est un oiseau nocturne horrifiant ! Il niche au alentours des étangs et des marais. A la nuit tombé, il prend une voix humaine séduisante pour attirer des promeneurs égarés. Si vous lui répondez, l'oiseau vous racontera

KARATÉ ET BRETAGNE LIÉS PAR ... L’ŒIL AU BEURRE DEMI-SEL ???

Bonjour à tous ! Savez-vous pourquoi les Bretons font du beurre salé et d'où vient l'expression "Œil au beurre noir" ? Non , Dans 5 minutes vous saurez tout ! Si l'on m'avait dit un jour qu'il y a un point commun entre les arts martiaux et la Bretagne à travers le BEURRE, je n'y aurais certainement pas cru, mais pourtant : C'est une histoire d'expression et de tradition.  UN CADEAU EN FIN D'ARTICLE Pourquoi les bretons font-ils du Beurre demi-sel ? Et bien, c'est à cause de la gabelle. Il faut savoir qu'au Moyen Âge, malgré l'union de 1532, le duché de Bretagne était en grande partie indépendant par rapport au royaume de France. La province, représentée par les États de Bretagne, jouissait de ses propres privilèges. Cette région riche en marais salants était notamment exemptée de la taxe sur le sel, la fameuse gabelle due à l'État royal. Du coup, en Bretagne, on en mettait partout !

Vous en voulez plus ?

S'incrire

* indicates required