Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2021

 







KERTIAN ET LE BUGUL NOZ DU RIANT - folklore breton

 Il y a fort longtemps, à l'époque ou les contes et légendes prenaient vie chaque soir, il y avait une créature crainte de tous : Le Bugul-Noz Lien image Laissez-moi vous conter l'histoire du Bugul-Noz du Riant. C’était il y a tout juste cent ans. Des disparitions étranges étaient recensées à travers tout le Riant (Bretagne), allant même jusque Hennebont et Lorient. Ces disparitions avaient principalement lieu la nuit, si bien que peu de personnes osaient s’aventurer au coucher du soleil. Un jeune Breton du nom de Kertian ne put pourtant se résoudre à abandonner sa pauvre mère disparue. Armé d’un simple penn bazh (bâton de défense breton, voir article suivant pour plus de détails ) il s’aventura dans la nuit pour retrouver la cause de la disparition de sa tendre mère. Il ne tarda pas à rencontrer le terrible Bugul-Noz . D’une stature imposante, les crocs acérés et les yeux luisants de la créature lui donnaient des allures de loup-garou. La créature était accompagnée de plusieur

Tode Sakugawa et les pirates chinois

Tode Sakugawa et les pirates chinois À cette époque lointaine, le royaume des Ryu-Kyu devait apporter un tribut au grand empire de Chine. Cette année là, Sakugawa (« Teruya Chikudon Peichin Kanga » de son vrai nom) faisait route sur le bateau officiel du royaume en compagnie de personnalités importantes. Il devait avoir une trentaine d’années et était envoyé en Chine comme étudiant par l’administration du royaume des Ryu-Kyu pour y développer ses qualités physiques et intellectuelles. Le tribut était composé de riches marchandises qu’il fallait absolument protéger des pirates des mers de Chine. Le capitaine et l’équipage du Shinkôsen (nom du navire spécial qui apportait le tribut à la dynastie des Ming) se devaient de défendre coûte que coûte ce précieux chargement. Bien sûr le navire était armé, mais surtout chaque passager était tenu, par ordre du roi, d’aider l’équipage en cas d’abordage par les pirates. La réputation de Sakugawa en ce temps-là était déjà très grande. Certes, il ne

** TOUS LES ARTICLES DU BLOG ICI **

 







Vous en voulez plus ? Voici la newsletter :

S'incrire

* indicates required

PARTENARIAT AUDIBLE