Accéder au contenu principal

Mes livres

 J'AI ÉCRIT CES LIVRES POUR VOUS :



KARATÉ ET BRETAGNE LIÉS PAR ... L’ŒIL AU BEURRE DEMI-SEL ???

Bonjour à tous !

Savez-vous pourquoi les Bretons font du beurre salé et d'où vient l'expression "Œil au beurre noir" ?
Non , Dans 5 minutes vous saurez tout !

Si l'on m'avait dit un jour qu'il y a un point commun entre les arts martiaux et la Bretagne à travers le BEURRE, je n'y aurais certainement pas cru, mais pourtant :
C'est une histoire d'expression et de tradition. 

UN CADEAU EN FIN D'ARTICLE


Pourquoi les bretons font-ils du Beurre demi-sel ?


Et bien, c'est à cause de la gabelle. Il faut savoir qu'au Moyen Âge, malgré l'union de 1532, le duché de Bretagne était en grande partie indépendant par rapport au royaume de France. La province, représentée par les États de Bretagne, jouissait de ses propres privilèges. Cette région riche en marais salants était notamment exemptée de la taxe sur le sel, la fameuse gabelle due à l'État royal. Du coup, en Bretagne, on en mettait partout !

Les Bretons élaborent un beurre demi-sel au XIXe siècle !


Comme le sel est un très bon conservateur, indispensable à cette époque où on ne dispose pas de réfrigérateurs. Les Bretons ont baratté l'amann, un beurre salé à plus de 3% . Jusqu'à la Révolution, ce produit sortait peu de la région, car la commercialisation vers les autres provinces était soumises à la taxation. Au XIXe siècle, les Bretons élaborèrent alors un beurre demi-sel qui comprend toujours à ce jour de 0,5 à 3% de sel.

Œil au beurre noir

Cette expression ne date que du XIXe siècle
! Auparavant l’expression était présente sous la forme plus explicite « avoir un œil poché au beurre noir ». Les linguistes pensent que le mot « œil » est probablement une simple transformation du mot « œuf ».

Avoir un coquart

En effet, en cuisine le « beurre noir » est le beurre qui blondit légèrement lors de la cuisson et teinte le blanc des œufs cuits sur le plat. Dans cette métaphore, l’œil serait donc une allusion au jaune et l’hématome, au blanc de l’œuf coloré.


Verrez-vous encore le beurre de la même manière ? J'attends avec impatience vos commentaires !



As-tu apprécié cet article ?

Pour me soutenir et en découvrir de nouveaux, n'hésitez pas à partager mes récits aux plus grands nombres et a vous inscrire à la newsletter en haut sur la droite ... gauche 👈😄 ou en bas de page.

Je t'ai aussi préparer un CADEAU ! Le voici :

en cliquant sur ce lien tu vas pouvoir télécharger DEUX eBook "Débuter et se perfectionner en Karaté Do" ET/OU Mon BEST OF des articles sur la BRETAGNE

Tu y découvriras mes conseils, mes meilleurs articles et plus !

Télécharger les eBooks GRATUITEMENT 


Je te propose ensuite l'article suivant : 


5 POINTS COMMUNS INSOLITES KARATÉ / BRETAGNE




Vous pouvez également vous procurer l'un de mes livres déjà parus sur Amazon, la FNAC, Play Store ou à prix libre sur Payhip.


Merci de me lire et à bientôt pour de nouvelles aventures.

CES LIVRES N'ATTENDENT QUE VOUS :

    




Connaissez-vous d'autres exemples ?
Laissez-nous vos découvertes en commentaire que tout le monde en profite 😉.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

POURQUOI LES KARATE-GI SONT BLANCS ?

Bonjour à tous ! Savez-vous pourquoi la plupart des Karaté-Gi sont blancs ? Il existe plusieurs histoires et légendes qui l'explique et je vais me faire un plaisir de vous les écrire 😉. Avant cela, je vous rappelle que je vous fournis gratuitement mon eBook "Débuter et se perfectionner en Karaté Do" afin de vous aider à progresser plus vite. Je vous mets le lien en fin d'article. Saviez-vous que le karaté ne se pratiquait pas en karate-gi avant Gichin Funakoshi (1922)? Autrefois, alors que le karaté ne s'appelait pas encore karaté, mais To-De, les pratiquants ne portaient pas le « keikogi » (tenue d’exercice) et encore moins un karate-gi tel qu’aujourd’hui. On pratiquait alors avec ses habits quotidiens, souvent torse nu ou en sous-vêtements, pour ne rien abîmer. J'en parle plus en détail dans l'article :  5 CONSEILS POUR CHOISIR SON KARATE-GI (KIMONO) C'est en 1922, alors que Jigoro Kano demande une démo

MAIS QUI EST DANA ? (Mythologie celte)

Dana (on trouve aussi la graphie Danu), dans la mythologie celtique irlandaise est la déesse primordiale des Tuatha Dé Danann, les « gens de la déesse Dana », c'est-à-dire les dieux des Celtes avant la christianisation de l’île. Dans le Glossaire de Cormac (Sanas Cormaic, manuscrit du xe siècle de l’évêque Cormac de Cashel), elle est aussi appelée Ana et Anu. Elle est la mère du Dagda et de Lir. Elle serait à l’origine de l'installation de son peuple en Irlande, alors qu'il vivait dans les quatre îles au nord du Monde. Son équivalent dans la mythologie celtique galloise est Dôn. C’est une déesse panceltique. Il existe dans la mythologie brâhmanique une divinité nommée Danu qui a engendré une race de géants, les Danavas. La signification du nom pourrait être « donateur », « bienfaiteur » (en Inde, les Dânapati sont les donateurs des monastères bouddhiques et Dāna désigne le don), ce qui en fait une déesse de la fertilité et de la prospérité. Chez les Cel

LES SECRETS DU KATA ENPI (Wansu)

Demat les guerriers ! Enpi est un kata s'effectuant sur un rythme plutôt rapide, il est caractérisé par ses pivots, ses fluctuations du niveau de votre centre de gravité, mais également par sa technique de poignet. Il existe peut-être 100 katas à travers les différentes formes de karaté, chacune avec de nombreuses variations mineures. Le nombre de mouvements dans un kata peut être désigné par le nom du kata, par exemple. Gojushiho, qui signifie "54 étapes". Le nombre de mouvements peut également avoir des liens avec la spiritualité bouddhiste. Le nombre 108 est significatif dans le bouddhisme, et les kata avec 54, 36 ou 27 mouvements (diviseurs de 108) sont communs. Il est généralement conseillé au pratiquant de visualiser les attaques ennemies, et ses réponses, comme se produisant réellement, et les karatékas sont souvent invités à "lire" un kata, pour expliquer les événements imaginés. Les multiples noms du kata ENPI !?! 😱😰 Enpi -  Empi

Vous en voulez plus ?

S'incrire

* indicates required