Accéder au contenu principal

 







LE VÉTÉRAN #fightillustration #Fantasy


Les embruns, projetés par la houle et le vent, caressaient la coque du Téméraire. Le ciel était clair et majestueux. Le roulis apaisant ne faisait pourtant pas oublier à l’équipage qu’à tout moment un dragon des mers, bien que rares dans la région, pouvait briser le Téméraire en deux pour se délecter de leurs chaires. Le bateau, en ces lieux et en cette saison, restait pourtant le moyen le plus sûr et rapide de rejoindre le royaume de Glad. En évitant les eaux profondes, il y avait peu de chance de finir dans l’estomac d’un monstre marin. 

Le navire voguait à bonne allure, l’équipage était expérimenté, de plus, le vent et les courants étaient favorables.

Le voilier de cent pieds était modeste, mais rapide et parfaitement adapté pour la mer intérieure.


Nelstang admirait l’organisation millimétrée de l’équipage quand le capitaine vint l’aborder :

« À ce rythme, nous serons à destination demain à l’aube, monsieur, plus tôt que promis. Néanmoins, les océans d’Heldion restent imprévisibles, y compris dans les eaux les plus sûres de la mer intérieure. »

« Sur mer ou sur terre, la vie, elle-même, est jonchée d’incertitudes mon brave. Surtout par les temps qui courent. Répondit l’aventurier. » 

Nelstang savait bien de quoi il parlait. Il était surnommé le Vétéran dans le milieu. Rares étaient les aventuriers de son âge encore en vie et les autres étaient tous en retraite depuis déjà de nombreuses années. Pourtant le Vétéran demeurait vif et efficace, mis à part ses cheveux gris et les marques du temps sur son visage surmonté d’une large cicatrice, Nelstang restait un guerrier redoutable, robuste et doté d’une expérience rare dans les terres connues d’Heldion. Cela en faisait un aventurier prisé et c’est bien pour cela qu’il avait été mandaté pour remettre ce précieux document aux mains du roi de Glad en personne.

En réalité, l’aventurier comptait prendre sa retraite, lui aussi, avant que cette mission, capitale pour les grands continents, ne lui soit confiée.

Le Vétéran s’assit en tailleur pour s’offrir un instant de méditation. Ce genre d’instant, où le calme et la quiétude étaient possibles, se savourait comme un bon plat après un jeûne. Le chemin pour arriver jusqu’ici fut semé d’embûches et la suite ne serait certainement pas de tout repos, mais comment refuser de sauver les civilisations les plus avancées des terres connues d’Heldion ? Y parviendrait-il seulement ?

Vous souhaitez le savoir ? J’attends vos commentaires pour continuer cette histoire qui fait suite au premier #fightillustration (sur facebook).

N’hésitez pas à me faire part de vos suggestions, j’adore écrire de cette manière.

À bientôt pour de nouvelles aventures.


PS : Pour soutenir mon travail, vous avez plusieurs options :

1 — le partager

2 — vous offrir l’un de mes livres dans l’onglet « mes livres » en haut de page ou dans le bandeau latéral.

3 — vous offrir le tee-shirt ou accessoire de votre choix dans la boutique.

4 — vous pouvez également devenir partenaire et recevoir une commission sur chaque vente de livre ici.





Commentaires

** TOUS LES ARTICLES DU BLOG ICI **

 







Posts les plus consultés de ce blog

MÉMOIRE DU CORPS - G. FUNAKOSHI

LE PANTHÉON CELTIQUE (Mythologie Celte)

Suite à mes recherches sur les anciens dieux celtiques pré christianisation, voici les principales divinités que j'ai pu recenser. Celles-ci étaient sans doute vénéré par nos ancêtres avant d’être christianisées sous forme de saints ou considérées comme néfastes (voir diabolisées) par l'église chrétienne alors imposée. Il est important de remarquer que ces divinités représentent presque toutes un élément naturel ou cosmique, il est d'ailleurs parfois difficile de les nommer tant leur représentation est symbolique et interprété différemment selon le culte de chacun. Les divinités des Celtes du continent : - TARANIS : c'était la divinité principale, le dieu du tonnerre (taran) et des forces cosmiques (symbolismes : la roue et le foudre), il sera assimilé à Jupiter source - CERNUNNOS : dieu au crâne de cerf ("dieu au bois de cervidé"), c'était un dieu de la fécondité terrienne, du renouveau des forces de la nature, on

CITATIONS DES MAÎTRES - Le Livre en vidéo

Voici une toute nouvelle vidéo pour présenter le livre : Plus de 300 autres citations des grands maîtres ici ! NOUVEAU : CE LIVRE EST MAINTENANT ILLUSTRE  Cherchez-vous des citations inspirantes ? Vous les trouverez a coup sûr dans ce recueil de citations de grands maîtres des arts martiaux tels que : Gishin Funakoshi, Taiji Kase, Lao Tseu, Mohihei Ueshiba, Miyamoto Musashi , Jigoro Kano , Kyuzo Mifune , Bruce Lee.  Ces citations, parfois très anciennes, sont néanmoins toujours très actuelles et s'appliquent parfaitement à notre vie moderne que l'on soit pratiquant ou non. Vous y découvrirez également une description de chaque auteur afin de mieux appréhender les contextes dans lesquels elles ont été citées.  Bonne lecture à tous ! Livre "Citations des maîtres" sur lulu.com Livre "Citations des maîtres" sur Amazon

L’ÎLE MYSTÉRIEUSE DE TANGUETHEN

DEMAT !!! Aujourd’hui cette île ce nomme Saint Michel.   L'île Saint-Michel est située dans la rade de Lorient, entre Locmiquelic et Lorient. L'île accueille le monastère de Saint-Michel construite sur un ancien Tumulus qui abriterait la dépouille d’un grand guerrier, donnant naissance au nom de la ville de Locmiquelic (Petit Saint Michel). Elle est désormais inhabitée. J’ai dit inhabitée ? Pas tout à fait, elle sert officiellement de terrain d’entraînement pour les fusiliers marins et commando de la base de Lorient (56). Cette île est donc inaccessible pour les civils, pourtant elle dispose d’une longue et mystérieuse histoire. Son véritable nom, ou du moins le plus ancien connu, est Tanguethen. En breton Tan signifie feu, Guethen est plutôt associé à un nom propre, selon certains dires, celui d’un guerrier que l’on retrouve de manières aléatoires (Guéthenoc, Guehen, Guehennec, Guezhen...). Tanguethen a aussi été traduit par « éclair de feu », « éclat de feu 

LE CALENDRIER CELTE

Bonjour à tous ! Aujourd'hui je souhaite partager avec vous le résultat d'une partie de mes recherches pour écrire mon dernier livre :  MOJENN: Légendes & Nouvelles . LE CALENDRIER CELTE Le calendrier celtique était le calendrier de la civilisation celtique. Selon les sources irlandaises, l’année celtique était rythmée par quatre grandes fêtes religieuses au caractère obligatoire, dont deux majeures : Samain au 31 octobre ou 1er novembre (selon notre calendrier) et Beltaine au 30 avril ou 1er mai, et deux de moindre importance : Imbolc le 1er ou le 2 février et Lugnasad le 1er août. La source majeure qui nous renseigne sur le calendrier celtique est le calendrier de Coligny, qui date de l'époque gallo-romaine. Les fêtes du calendrier, symbolisées par les huit rayons d’une roue, marquaient les moments importants de l’activité humaine et d’une aventure eschatologique liés à l’année. Solstices et équinoxes, représentés par quatre rayons, formaient les deux

Vous en voulez plus ? Voici la newsletter :

S'incrire

* indicates required

PARTENARIAT AUDIBLE