Accéder au contenu principal


UN MERCENAIRE TROP VIEUX - EP 49.3

Il était une fois un vieux mercenaire nommé Isdar, qui avait passé la majeure partie de sa vie à combattre sur les champs de bataille. Il avait vu des choses que la plupart des gens ne pouvaient même pas imaginer, des guerres sanglantes, des batailles épiques, et des conflits qui semblaient ne jamais se terminer.


Isdar était un homme dur, avec une cicatrice qui traversait son visage, une barbe grise et une voix rauque. Il avait vu tellement de morts et de destruction que cela avait fini par affecter sa santé. Il avait des douleurs dans les articulations, des maux de dos et des migraines fréquentes. Malgré tout cela, il ne pouvait pas abandonner sa vie de mercenaire. C'était tout ce qu'il avait jamais connu.



Un jour, alors qu'il se trouvait dans une taverne à boire de la bière et à raconter des histoires de batailles passées, un jeune homme s'approcha de lui. Il était vêtu de haillons et avait l'air affamé. Isdar avait vu beaucoup de jeunes comme celui-ci, qui cherchaient à s'engager dans une vie de combats sans savoir dans quoi ils s'engageaient réellement.


Le jeune homme, qui s'appelait Aneïsas, avait entendu parler de la réputation de Isdar et voulait apprendre de lui. Il avait entendu dire que Isdar était l'un des plus grands mercenaires du royaume, mais qu'il était désormais trop vieux pour combattre. Aneïsas pensait qu'il pourrait peut-être aider Isdar à retrouver sa gloire d'antan.


Isdar fut intrigué. Il n'avait jamais pensé à prendre un apprenti, mais il se dit qu'il était peut-être temps de transmettre ses connaissances à quelqu'un d'autre. Il accepta donc d'enseigner à Aneïsas l'art de la guerre.


Au fil des semaines et des mois qui suivirent, Isdar enseigna à Aneïsas tout ce qu'il savait sur le combat. Il lui apprit comment manier une épée, comment se défendre contre des attaques à l'arc, comment repérer les faiblesses de l'ennemi et comment utiliser les tactiques de guerre les plus efficaces. Aneïsas était un élève assidu et apprenait rapidement, et bientôt il fut capable de se battre aux côtés de Isdar.


Ils partirent ensemble sur plusieurs missions, faisant face à des ennemis dangereux et surmontant des obstacles difficiles. Aneïsas était toujours impressionné par les compétences de son mentor, même s'il était évident que son corps fatigué ne lui permettait plus de combattre aussi bien qu'avant.


Un jour, alors qu'ils étaient en mission pour protéger un village voisin, ils se retrouvèrent face à un ennemi plus puissant que tout ce qu'ils avaient déjà affronté. Un sorcier maléfique avait pris le contrôle d'une armée de créatures des ténèbres, et il avait envoyé cette armée pour attaquer le village.


Isdar et Aneïsas avaient combattu avec courage, mais ils étaient dépassés.


La bataille faisait rage. Isdar avait réussi à repousser plusieurs vagues d'ennemis grâce à sa grande expérience, mais il était clair qu'il commençait à faiblir. Le poids de l'âge se faisait sentir sur lui, et il avait du mal à esquiver les coups des créatures. Aneïsas, quant à lui, avait pris du galon au fil des combats, mais il était encore loin d'être aussi expérimenté que son mentor.


Le sorcier maléfique, qui se tenait en retrait, lançait des sorts qui frappaient le village en rafale. Les maisons brûlaient, les rues étaient jonchées de cadavres, et les cris de douleur résonnaient partout. Isdar et Aneïsas étaient les derniers à tenir encore debout, protégeant désespérément les habitants qui avaient fui vers la forteresse voisine.


Soudain, un des sorts du sorcier s'abattit sur Isdar. Il ressentit une douleur vive dans la poitrine et s'effondra. Aneïsas, qui venait de tuer le dernier ennemi à portée, se précipita vers lui. Isdar était gravement blessé, et il savait que sa fin était proche.


"Mon temps est venu, mon garçon", dit-il faiblement. "Il est temps pour toi de prendre la relève."


Aneïsas, les larmes aux yeux, prit la main de Isdar.


"Je ne peux pas le faire sans toi", dit-il.


Isdar sourit faiblement. "Tu es plus fort que tu ne le penses. Je t'ai vu te battre avec courage. Tu es prêt."


Aneïsas acquiesça, sachant que son mentor avait raison. Il se retourna alors vers le sorcier maléfique qui se tenait toujours en retrait. Il avait un regard déterminé, un regard que Isdar avait vu des centaines de fois dans les yeux des jeunes combattants.


Aneïsas avança vers le sorcier, son épée levée. Le sorcier leva sa baguette pour lancer un sort, mais Aneïsas fut plus rapide. Il trancha la baguette en deux d'un coup sec, puis se rua sur le sorcier. Le sorcier tenta de lui lancer un autre sort, mais Aneïsas para le sort avec son bouclier et poignarda le sorcier en plein cœur.


La bataille s'arrêta alors brusquement. Les créatures maléfiques qui avaient été invoquées s'évanouirent dans une fumée noire, et le village en ruines tomba dans un silence lugubre. Aneïsas s'agenouilla auprès de Isdar, qui était sur le point de rendre son dernier souffle.


"Tu as été un bon mentor pour moi", dit Aneïsas en larmes. "Je ne t'oublierai jamais."


Isdar sourit faiblement. "Tu seras un bon chef, Aneïsas. Tu as toutes les qualités pour diriger une armée. Je suis fier de t'avoir enseigné."


Puis il ferma les yeux pour la dernière fois.


Aneïsas resta là, à genoux, avec les larmes qui coulaient sur ses joues. Il savait que la vie allait changer radicalement pour lui, mais il avait désormais la confiance de Isdar et l'expérience qu'il avait acquise au cours des batailles.


Au fil du temps, Aneïsas est devenu un grand leader, respecté et craint par ses ennemis. Il a mené de nombreuses batailles avec succès et a protégé son royaume de toutes sortes de menaces. Mais il n'a jamais oublié la leçon que son mentor lui avait apprise, la sagesse qu'il avait acquise grâce à l'expérience de Isdar.


Il savait qu'il devait être vigilant, ne jamais sous-estimer ses ennemis.


L'histoire de Isdar et Aneïsas nous enseigne que la vie est faite d'étapes, et qu'il est important de savoir quand passer le flambeau. On ne peut pas être jeune éternellement, et il est important de transmettre son expérience et son savoir-faire à la prochaine génération et de pouvoir se retirer avant de mourir à la tâche.



Commentaires

** TOUS LES ARTICLES DU BLOG ICI **



Posts les plus consultés de ce blog

LE PANTHÉON CELTIQUE (Mythologie Celte)

Suite à mes recherches sur les anciens dieux celtiques pré christianisation, voici les principales divinités que j'ai pu recenser. Celles-ci étaient sans doute vénéré par nos ancêtres avant d’être christianisées sous forme de saints ou considérées comme néfastes (voir diabolisées) par l'église chrétienne alors imposée. Il est important de remarquer que ces divinités représentent presque toutes un élément naturel ou cosmique, il est d'ailleurs parfois difficile de les nommer tant leur représentation est symbolique et interprété différemment selon le culte de chacun. Les divinités des Celtes du continent : - TARANIS : c'était la divinité principale, le dieu du tonnerre (taran) et des forces cosmiques (symbolismes : la roue et le foudre), il sera assimilé à Jupiter source - CERNUNNOS : dieu au crâne de cerf ("dieu au bois de cervidé"), c'était un dieu de la fécondité terrienne, du renouveau des forces de la nature, on

SOIS COMME L'EAU - BRUCE LEE

Bonjour à tous, ATTENTION  tout en bas de page vous découvrirez un  CADEAU  à télécharger ! Vide ton esprit, sois informe. Informe, comme l’eau. Si tu mets de l’eau dans une tasse, elle devient la tasse. Tu mets de l’eau dans une bouteille et elle devient la bouteille. Si tu la mets dans une théière, elle devient la théière. Maintenant, l’eau peut couler ou elle peut écraser. Sois de l’eau, mon ami. Bruce Lee Plus de 300 citations a retrouver dans le livre "Citations des Maîtres" Sois comme l'eau. Bruce Lee mojenn-ou.blogspot.com Citation tirée de ce  livre : Quelques livres sur le même sujet :     Je vous avais parlé (écris) d'un cadeau ! Le voici : en cliquant sur ce lien vous allez pouvoir télécharger mon eBook  "Débuter et se perfectionner en Karaté Do ". Vous y découvrirez mes conseils, mes meilleurs articles et un lexique indispensable p

LES 5 MONSTRES BRETONS LES PLUS EFFRAYANTS

5 créatures qui auraient pu hanter Elden ! 👹👻👾👿💀 Les APPELEURS terrifient la Bretagne ! Cadeau en fin d'article ! Les crieurs, ou Appeleurs , sont des créatures nocturnes typique du folklore populaire breton. Leur caractéristique commune est d’interpeller les voyageurs, soit pour les abuser, soit pour les avertir d'un danger. Ces créatures ont une multiplicité de formes et d'habitats. Ils sont décrits comme des lutins ou des revenants, ils peuvent revêtir de très nombreuses formes humanoïdes ou animales. Certaines de ses entités sont présente dans mon livre  MOJENN: Nouvelles Celtes , voyons tout de suite les 5 créatures les plus terrifiantes de Bretagne : 1 - Le HOPER : cousin des marais de la sirène. Le hoper, ou hueur , est un oiseau nocturne horrifiant ! Il niche au alentours des étangs et des marais. A la nuit tombé, il prend une voix humaine séduisante pour attirer des promeneurs égarés. Si vous lui répondez, l'oiseau vous racontera

MÉMOIRE DU CORPS - G. FUNAKOSHI

LE CALENDRIER CELTE

Bonjour à tous ! Aujourd'hui je souhaite partager avec vous le résultat d'une partie de mes recherches pour écrire mon dernier livre :  MOJENN: Légendes & Nouvelles . LE CALENDRIER CELTE Le calendrier celtique était le calendrier de la civilisation celtique. Selon les sources irlandaises, l’année celtique était rythmée par quatre grandes fêtes religieuses au caractère obligatoire, dont deux majeures : Samain au 31 octobre ou 1er novembre (selon notre calendrier) et Beltaine au 30 avril ou 1er mai, et deux de moindre importance : Imbolc le 1er ou le 2 février et Lugnasad le 1er août. La source majeure qui nous renseigne sur le calendrier celtique est le calendrier de Coligny, qui date de l'époque gallo-romaine. Les fêtes du calendrier, symbolisées par les huit rayons d’une roue, marquaient les moments importants de l’activité humaine et d’une aventure eschatologique liés à l’année. Solstices et équinoxes, représentés par quatre rayons, formaient les deux

Vous en voulez plus ? Voici la newsletter :

S'incrire

* indicates required

PARTENARIAT AUDIBLE