Accéder au contenu principal

 







Le korrigan, faut-il le craindre ou le rechercher ?

Au cœur des forets bretonnes, il existe une créature mythique. Parfois crainte et parfois rêvée, cette créature chaque conteur breton se doit de la connaitre et, n'échappant pas à la règle, j'ai moi-même ma petite histoire à son sujet. Mais ça je vous en parlerais en fin de vidéo.


 Cette créature c'est le korrigan, nain, lutin ou gnome, il est surtout une créature légendaire de Bretagne avec ses particularités propres même si, dans certains cas, on peu le rapprocher de son cousin Irlandais, le leprechaun. 





Bienveillant ou malveillant selon les cas, il peut faire preuve d'une extrême générosité ou est capable d'horribles vengeances. En réalité, tout dépendra du comportement de l'humain qui croisera son chemin. Il est réputé pour garder, sous terre, de grand trésor qu'il propose parfois de partager.


Les korrigans font aussi partie du petit peuple, ce sont des esprits prenant l'apparence de nains dans la tradition celtique, très prononcé dans le folklore breton. Pourtant, leur apparence est variée, ils peuvent être dotés d'une magnifique chevelure et d'yeux rouges lumineux, à l'aide desquels ils sont censés ensorceler les mortels ou être décrits comme étant petits, noirs et velus, coiffés de chapeaux plats avec des rubans de velours, les filles étant coiffées de bonnets violets. Pierre Dubois,lui, les décrit comme des nains cornus hauts d'une à deux coudées (de 50cm à 1 mètre), aux pieds de boucs, aux sabots de fer et aux griffes de chat.


Les contes les situent le plus souvent dans des grottes et mégalithes. Mais ils hantent également les sources, les fontaines ou les landes du pays breton. En bref, les lieux sacrés de la culture celte et antique.


On leur attribue les ronds de sorcières ou cercles des fées, sortent de petit cromlech naturel, qu'on trouve parfois sur les prés ou dans les sous-bois. On dit qu'ils y font cercle pour danser à la tombée du jour. Au mortel qui les dérange, il arrive qu'ils proposent des défis qui, s’ils sont réussis, donnent le droit à un souhait, mais qui peuvent, en cas d'échec ou de malveillance, se transformer en pièges mortels menant tout droit vers un destin funeste. Seraient-ils l'équivalent des génies en pays celte ?

Dans la nuit du 31 octobre, on prétend qu'ils sévissent à proximité des dolmens, prêts à entraîner leurs victimes dans le monde souterrain pour venger les morts des méfaits des vivants. Cette tradition les rattache à la non moins celtique Halloween à l'origine fête de Samain; nouvel an celtique, devenue au fil des siècles et des religions la fête que nous connaissons aujourd'hui.


Il arrive aussi, qu'ils symbolisent la résistance de la Bretagne à la christianisation et on leur prête alors des facéties nocturnes au voisinage des églises prenant souvent pour cible les prêtres et autres religieux.

J'ai moi-même écrits une histoire au sujet d'un korrigan, un soir, très tard. Je ne peux vous dire comment cette mystérieuse histoire m'est venue à l'esprit. Le mieux que je puisse faire est de vous inviter à la découvrir dans mon livre "Mojenn Nouvelles & Légendes" ou "Mojenn Légendes Celtes".

Je vous laisse faire votre choix entre les deux, comme il me reste quelques exemplaires a dédicacer, je vous glisse ci-dessous les liens vers ces livres avec leur descriptions.

Dans tous les cas, si vous croisez le chemin d'un korrigan, fortuitement ou non, le seul conseil que je puisse vous donner est de rester honnête et bienveillant.

Vous découvrirez une multitudes d’œuvres par ici : les korrigans sous toutes les coutures

En attendant une prochaine histoire il ne me reste qu'à vous dire : 


Portez-vous bien et kenavo !




3 e-books offerts juste ici : http://eepurl.com/gVptCD



---------------

Pas le temps de lire ou de regarder ??? Mojenn existe en podcast : http://bit.ly/podcastsMojenn

Mes livres sont disponibles  sur Amazon : https://www.amazon.fr/-/e/B01JW60336

Mes livres dédicacés et eBooks à prix LIBRE : https://payhip.com/MojennOlivierLeGal



Me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/MojennOliv/




Commentaires

** TOUS LES ARTICLES DU BLOG ICI **

 







Posts les plus consultés de ce blog

MÉMOIRE DU CORPS - G. FUNAKOSHI

CITATIONS DES MAÎTRES - Le Livre en vidéo

Voici une toute nouvelle vidéo pour présenter le livre : Plus de 300 autres citations des grands maîtres ici ! NOUVEAU : CE LIVRE EST MAINTENANT ILLUSTRE  Cherchez-vous des citations inspirantes ? Vous les trouverez a coup sûr dans ce recueil de citations de grands maîtres des arts martiaux tels que : Gishin Funakoshi, Taiji Kase, Lao Tseu, Mohihei Ueshiba, Miyamoto Musashi , Jigoro Kano , Kyuzo Mifune , Bruce Lee.  Ces citations, parfois très anciennes, sont néanmoins toujours très actuelles et s'appliquent parfaitement à notre vie moderne que l'on soit pratiquant ou non. Vous y découvrirez également une description de chaque auteur afin de mieux appréhender les contextes dans lesquels elles ont été citées.  Bonne lecture à tous ! Livre "Citations des maîtres" sur lulu.com Livre "Citations des maîtres" sur Amazon

L’ÎLE MYSTÉRIEUSE DE TANGUETHEN

DEMAT !!! Aujourd’hui cette île ce nomme Saint Michel.   L'île Saint-Michel est située dans la rade de Lorient, entre Locmiquelic et Lorient. L'île accueille le monastère de Saint-Michel construite sur un ancien Tumulus qui abriterait la dépouille d’un grand guerrier, donnant naissance au nom de la ville de Locmiquelic (Petit Saint Michel). Elle est désormais inhabitée. J’ai dit inhabitée ? Pas tout à fait, elle sert officiellement de terrain d’entraînement pour les fusiliers marins et commando de la base de Lorient (56). Cette île est donc inaccessible pour les civils, pourtant elle dispose d’une longue et mystérieuse histoire. Son véritable nom, ou du moins le plus ancien connu, est Tanguethen. En breton Tan signifie feu, Guethen est plutôt associé à un nom propre, selon certains dires, celui d’un guerrier que l’on retrouve de manières aléatoires (Guéthenoc, Guehen, Guehennec, Guezhen...). Tanguethen a aussi été traduit par « éclair de feu », « éclat de feu 

LE CALENDRIER CELTE

Bonjour à tous ! Aujourd'hui je souhaite partager avec vous le résultat d'une partie de mes recherches pour écrire mon dernier livre :  MOJENN: Légendes & Nouvelles . LE CALENDRIER CELTE Le calendrier celtique était le calendrier de la civilisation celtique. Selon les sources irlandaises, l’année celtique était rythmée par quatre grandes fêtes religieuses au caractère obligatoire, dont deux majeures : Samain au 31 octobre ou 1er novembre (selon notre calendrier) et Beltaine au 30 avril ou 1er mai, et deux de moindre importance : Imbolc le 1er ou le 2 février et Lugnasad le 1er août. La source majeure qui nous renseigne sur le calendrier celtique est le calendrier de Coligny, qui date de l'époque gallo-romaine. Les fêtes du calendrier, symbolisées par les huit rayons d’une roue, marquaient les moments importants de l’activité humaine et d’une aventure eschatologique liés à l’année. Solstices et équinoxes, représentés par quatre rayons, formaient les deux

POURQUOI LES KARATE-GI SONT BLANCS ?

Bonjour à tous ! Savez-vous pourquoi la plupart des Karaté-Gi sont blancs ? Il existe plusieurs histoires et légendes qui l'explique et je vais me faire un plaisir de vous les écrire 😉. Avant cela, je vous rappelle que je vous fournis gratuitement mon eBook "Débuter et se perfectionner en Karaté Do" afin de vous aider à progresser plus vite. Je vous mets le lien en fin d'article. Saviez-vous que le karaté ne se pratiquait pas en karate-gi avant Gichin Funakoshi (1922)? Autrefois, alors que le karaté ne s'appelait pas encore karaté, mais To-De, les pratiquants ne portaient pas le « keikogi » (tenue d’exercice) et encore moins un karate-gi tel qu’aujourd’hui. On pratiquait alors avec ses habits quotidiens, souvent torse nu ou en sous-vêtements, pour ne rien abîmer. J'en parle plus en détail dans l'article :  5 CONSEILS POUR CHOISIR SON KARATE-GI (KIMONO) C'est en 1922, alors que Jigoro Kano demande une démo

Vous en voulez plus ? Voici la newsletter :

S'incrire

* indicates required

PARTENARIAT AUDIBLE