Accéder au contenu principal

 







Le Pacificateur LDVELH# Combat

Vous réfléchissez à votre itinéraire lorsque Eldia vous frappe soudainement avec un bâton en déclarant :


"Avant d'éventuellement te confier ma vie, j'aimerais savoir ce que tu vaux en combat."



Les règles de combat.






Les règles de combat sont relativement simples.


Chaque opposant à des points d'habileté, d'endurance et de chance.


Le combat se déroule en assauts qui comprennent trois étapes :



Lancez un dé à 6 faces pour vous et additionnez le résultat à votre total d'habileté. Répétez l'exercice pour votre adversaire.



Déduisez la différence entre les résultats de l'endurance de celui qui a obtenu le score le plus faible.



Il est possible d'effectuer une parade. Si le total de l'habileté et de la chance du combattant touché est supérieur à son adversaire alors celui-ci peut retirer 1 point de dégâts.



Exemple :



Vous :


Habileté : 8

Endurance : 18

Chance : 5




Votre opposant :


Habileté : 7

Endurance : 20

Chance : 7



Admettons que vous fassiez tous deux 4 au lancé de dé. Vous obtenez 8+4=12 et votre adversaire obtient 7+4=11. Vous avez donc gagné l'assaut et infligé 1 point de dégâts puisque 12-11=1.


Néanmoins votre habileté additionnée à votre chance font 8+5=13 alors que votre adversaire obtient 7+7 = 14. Son résultat est plus élevé que le vôtre, ce qui lui permet de parer et de déduire 1 point de dégâts.


Résultat final de l'assaut : personne ne perd d'endurance.


Renouvelez donc un nouvel assaut jusqu'à ce qu'un des combattants tombe à 0, ce qui signifie qu'il est mort ou KO selon les instructions données dans le chapitre concerné.


Eldia vous lance un bâton pour vous permettre de vous défendre sans vous blesser.


Il est temps de lui montrer de quoi vous êtes capable.


Eldia :

Habileté : 10

Endurance : 20

Chance : 8



Si vous êtes le premier à tomber en dessous de 10 points d'endurance, rendez-vous ici.

Si c'est Eldia qui chute sous les 10 points la première, rendez-vous à ce chapitre.

Commentaires

** TOUS LES ARTICLES DU BLOG ICI **

 







Posts les plus consultés de ce blog

MÉMOIRE DU CORPS - G. FUNAKOSHI

CITATIONS DES MAÎTRES - Le Livre en vidéo

Voici une toute nouvelle vidéo pour présenter le livre : Plus de 300 autres citations des grands maîtres ici ! NOUVEAU : CE LIVRE EST MAINTENANT ILLUSTRE  Cherchez-vous des citations inspirantes ? Vous les trouverez a coup sûr dans ce recueil de citations de grands maîtres des arts martiaux tels que : Gishin Funakoshi, Taiji Kase, Lao Tseu, Mohihei Ueshiba, Miyamoto Musashi , Jigoro Kano , Kyuzo Mifune , Bruce Lee.  Ces citations, parfois très anciennes, sont néanmoins toujours très actuelles et s'appliquent parfaitement à notre vie moderne que l'on soit pratiquant ou non. Vous y découvrirez également une description de chaque auteur afin de mieux appréhender les contextes dans lesquels elles ont été citées.  Bonne lecture à tous ! Livre "Citations des maîtres" sur lulu.com Livre "Citations des maîtres" sur Amazon

L’ÎLE MYSTÉRIEUSE DE TANGUETHEN

DEMAT !!! Aujourd’hui cette île ce nomme Saint Michel.   L'île Saint-Michel est située dans la rade de Lorient, entre Locmiquelic et Lorient. L'île accueille le monastère de Saint-Michel construite sur un ancien Tumulus qui abriterait la dépouille d’un grand guerrier, donnant naissance au nom de la ville de Locmiquelic (Petit Saint Michel). Elle est désormais inhabitée. J’ai dit inhabitée ? Pas tout à fait, elle sert officiellement de terrain d’entraînement pour les fusiliers marins et commando de la base de Lorient (56). Cette île est donc inaccessible pour les civils, pourtant elle dispose d’une longue et mystérieuse histoire. Son véritable nom, ou du moins le plus ancien connu, est Tanguethen. En breton Tan signifie feu, Guethen est plutôt associé à un nom propre, selon certains dires, celui d’un guerrier que l’on retrouve de manières aléatoires (Guéthenoc, Guehen, Guehennec, Guezhen...). Tanguethen a aussi été traduit par « éclair de feu », « éclat de feu 

LE CALENDRIER CELTE

Bonjour à tous ! Aujourd'hui je souhaite partager avec vous le résultat d'une partie de mes recherches pour écrire mon dernier livre :  MOJENN: Légendes & Nouvelles . LE CALENDRIER CELTE Le calendrier celtique était le calendrier de la civilisation celtique. Selon les sources irlandaises, l’année celtique était rythmée par quatre grandes fêtes religieuses au caractère obligatoire, dont deux majeures : Samain au 31 octobre ou 1er novembre (selon notre calendrier) et Beltaine au 30 avril ou 1er mai, et deux de moindre importance : Imbolc le 1er ou le 2 février et Lugnasad le 1er août. La source majeure qui nous renseigne sur le calendrier celtique est le calendrier de Coligny, qui date de l'époque gallo-romaine. Les fêtes du calendrier, symbolisées par les huit rayons d’une roue, marquaient les moments importants de l’activité humaine et d’une aventure eschatologique liés à l’année. Solstices et équinoxes, représentés par quatre rayons, formaient les deux

LE PANTHÉON CELTIQUE (Mythologie Celte)

Suite à mes recherches sur les anciens dieux celtiques pré christianisation, voici les principales divinités que j'ai pu recenser. Celles-ci étaient sans doute vénéré par nos ancêtres avant d’être christianisées sous forme de saints ou considérées comme néfastes (voir diabolisées) par l'église chrétienne alors imposée. Il est important de remarquer que ces divinités représentent presque toutes un élément naturel ou cosmique, il est d'ailleurs parfois difficile de les nommer tant leur représentation est symbolique et interprété différemment selon le culte de chacun. Les divinités des Celtes du continent : - TARANIS : c'était la divinité principale, le dieu du tonnerre (taran) et des forces cosmiques (symbolismes : la roue et le foudre), il sera assimilé à Jupiter source - CERNUNNOS : dieu au crâne de cerf ("dieu au bois de cervidé"), c'était un dieu de la fécondité terrienne, du renouveau des forces de la nature, on

Vous en voulez plus ? Voici la newsletter :

S'incrire

* indicates required

PARTENARIAT AUDIBLE