Accéder au contenu principal




J'AI ÉCRIS CES LIVRES POUR VOUS :

       

LE BUSHIDO : son code, son histoire !



Le Code Bushido




Le soi-disant «Bushido» était le code traditionnel des samouraïs. Le Bushido avait plusieurs aspects principaux qui étaient importants: 
  • la frugalité, 
  • la loyauté, 
  • la maîtrise des arts martiaux
  • et l'honneur.

 De plus, il y avait huit vertus vraiment importantes:
  •  la droiture,
  •  le courage,
  •  la bienveillance,
  •  le respect,
  •  la sincérité,
  •  l'honneur,
  •  la loyauté,
  •  la maîtrise de soi.
 
La vie, la carrière et le comportement des samouraïs ont été adaptés à ces aspects et ils ont été strictement suivis, même si cela signifiait la mort. Par exemple, si un guerrier est vaincu au combat et perd ainsi son honneur, il commet le suicide rituel appelé «seppuku» pour ne pas quitter ce monde en disgrâce 😱. 

L'histoire du Bushido


Le Bushido est une expression plutôt moderne que antique. Il s'est développé à partir du 16ème siècle. Il a été influencé par le bouddhisme shinto et le zen afin que la nature violente des samouraïs puisse être tempérée par la sagesse. Bien que de nombreux samouraïs pensaient qu'en suivant le bushido, ils suivraient une tradition qui a commencé au 10ème siècle, plusieurs chercheurs ont affirmé que l'expression n'était jamais vraiment mentionnée avant la littérature moderne.

Le codex a beaucoup changé au fil du temps et dépendait de la région, du milieu social et de l'économie de la famille des samouraïs. Ainsi, de nombreux samouraïs étaient autorisés à monter à cheval tandis que d'autres étaient autorisés à porter deux épées mais pas à monter à cheval. Tout simplement parce que ces derniers étaient perçus comme «inférieurs» aux autres. Mais le nombre des «inférieurs» étaient plus petit que les autres.


Pourtant, ils travaillaient ensemble et beaucoup considéraient que c'était leur mission d'aider leurs camarades inférieurs à préserver leur nom en leur enseignant les principes. En plus de cela, les samouraïs aidaient également à élever leurs enfants, à prendre soin de leur apparence et de leur toilette. La raison derrière toutes ces choses était simple. Cela aiderait un guerrier à atteindre le but ultime d'une mort honorable. Pourtant, cet honneur ne se répercuterait pas sur leur vie après la mort.

J'espère que cet article vous aura plu.
Si c'est le cas vous allez adorer ce livre :

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour partager vos connaissances aux autres lecteurs et à moi-même.

Merci d'avance.




Kenavo !



Pour aller plus loin ensemble :





TIGER POWER

Tu trouves que ce type à la classe ?
Tu trouveras ce Tee Shirt dans notre boutique : juste ici

Me soutenir via Utip : utip.io/MojennOlivLG


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

POURQUOI LES KARATE-GI SONT BLANCS ?

Bonjour à tous !
Savez-vous pourquoi la plupart des Karaté-Gi sont blancs ?



Il existe plusieurs histoires et légendes qui l'explique et je vais me faire un plaisir de vous les écrire 😉.
Avant cela, je vous rappelle que je vous fournis gratuitement mon eBook "Débuter et se perfectionner en Karaté Do" afin de vous aider à progresser plus vite.

Je vous mets le lien en fin d'article.

Saviez-vous que le karaté ne se pratiquait pas en karate-gi avant Gichin Funakoshi (1922)?
Autrefois, alors que le karaté ne s'appelait pas encore karaté, mais To-De, les pratiquants ne portaient pas le « keikogi » (tenue d’exercice) et encore moins un karate-gi tel qu’aujourd’hui.

On pratiquait alors avec ses habits quotidiens, souvent torse nu ou en sous-vêtements, pour ne rien abîmer. J'en parle plus en détail dans l'article : 5 CONSEILS POUR CHOISIR SON KARATE-GI (KIMONO)




C'est en 1922, alors que Jigoro Kano demande une démonstration qui aura lieu devant plus de deux cents expe…

L’ÎLE MYSTÉRIEUSE DE TANGUETHEN

DEMAT !!!

Aujourd’hui cette île ce nomme Saint Michel. L'île Saint-Michel est située dans la rade de Lorient, entre Locmiquelic et Lorient. L'île accueille le monastère de Saint-Michel construite sur un ancien Tumulus qui abriterait la dépouille d’un grand guerrier, donnant naissance au nom de la ville de Locmiquelic (Petit Saint Michel). Elle est désormais inhabitée. J’ai dit inhabitée ? Pas tout à fait, elle sert officiellement de terrain d’entraînement pour les fusiliers marins et commando de la base de Lorient (56). Cette île est donc inaccessible pour les civils, pourtant elle dispose d’une longue et mystérieuse histoire.


Son véritable nom, ou du moins le plus ancien connu, est Tanguethen. En breton Tan signifie feu, Guethen est plutôt associé à un nom propre, selon certains dires, celui d’un guerrier que l’on retrouve de manières aléatoires (Guéthenoc, Guehen, Guehennec, Guezhen...). Tanguethen a aussi été traduit par « éclair de feu », « éclat de feu ». La seule significa…

LES SECRETS DU KATA ENPI (Wansu)

Demat les guerriers !

Enpi est un kata s'effectuant sur un rythme plutôt rapide, il est caractérisé par ses pivots, ses fluctuations du niveau de votre centre de gravité, mais également par sa technique de poignet.





Il existe peut-être 100 katas à travers les différentes formes de karaté, chacune avec de nombreuses variations mineures. Le nombre de mouvements dans un kata peut être désigné par le nom du kata, par exemple. Gojushiho, qui signifie "54 étapes". Le nombre de mouvements peut également avoir des liens avec la spiritualité bouddhiste. Le nombre 108 est significatif dans le bouddhisme, et les kata avec 54, 36 ou 27 mouvements (diviseurs de 108) sont communs. Il est généralement conseillé au pratiquant de visualiser les attaques ennemies, et ses réponses, comme se produisant réellement, et les karatékas sont souvent invités à "lire" un kata, pour expliquer les événements imaginés.


Les multiples noms du kata ENPI !?! 😱😰Enpi - Empi - Wansu - Wanshu

J'ai …

Vous en voulez plus ?

S'abonner

* indicates required
Ce qui vous intéresse




J'AI ÉCRIS CES LIVRES POUR VOUS :