Accéder au contenu principal

 





POURQUOI LES KARATE-GI SONT BLANCS ?

Bonjour à tous !

Savez-vous pourquoi la plupart des Karaté-Gi sont blancs ?





Il existe plusieurs histoires et légendes qui l'explique et je vais me faire un plaisir de vous les écrire 😉.

Avant cela, je vous rappelle que je vous fournis gratuitement mon eBook "Débuter et se perfectionner en Karaté Do" afin de vous aider à progresser plus vite.

Je vous mets le lien en fin d'article.


Saviez-vous que le karaté ne se pratiquait pas en karate-gi avant Gichin Funakoshi (1922)?


Autrefois, alors que le karaté ne s'appelait pas encore karaté, mais To-De, les pratiquants ne portaient pas le « keikogi » (tenue d’exercice) et encore moins un karate-gi tel qu’aujourd’hui.

On pratiquait alors avec ses habits quotidiens, souvent torse nu ou en sous-vêtements, pour ne rien abîmer. J'en parle plus en détail dans l'article : 5 CONSEILS POUR CHOISIR SON KARATE-GI (KIMONO)




C'est en 1922, alors que Jigoro Kano demande une démonstration qui aura lieu devant plus de deux cents experts, que Gichin Funakoshi se procura un keikogi blanc.

La légende dit que c'était pour faire honneur à la puissante organisation qu’était alors le Kodokan, dojo de Jigoro Kano, fondateur du judo. Cette institution dominait alors le monde des arts martiaux japonais. Ainsi il aurait revêtu un keikogi blanc à la façon des membres de cette organisation dont faisait partie son partenaire et disciple Shinkin Gimma qui lui prêta également une ceinture noire.

L'héritage des Samouraïs


Une des versions les plus répandu raconte que le blanc du Gi vient des samouraïs.


Lorsqu'ils allaient à la bataille, sous leur armure, ils avaient coutume de porter une tenue blanche.

C'étaient, dit-on, la couleur avec laquelle les défunts étaient préparé pour la cérémonie d'enterrement.

Avec cela les samouraïs démontraient à leurs seigneurs qu'ils étaient prêt à mourir sur le champ de bataille.

WOW

Cela me fait penser à une célèbre citation qui corrobore cette  version de l'histoire:


"D'une façon générale, la voie du guerrier est l'acceptation de la mort."
Miyamoto Musashi
Connais-tu Miyamoto Musashi ?

J'ai écrit un article très complet sur ce samouraï légendaire juste ici : 
LE SAMOURAÏ LÉGENDAIRE MIYAMOTO MUSASHI


Les maîtres d'arts martiaux japonais auraient conservé cette tenue pour rendre hommage au dévouement, la discipline et l'honneur de leur ancêtres samouraïs.




Symbole d'égalité et de modestie


Il est également courant de retrouver l'explication suivante :


Pour Jigoro Kano, c'était également une façon de mettre tous ses disciples sur un pied d'égalité, sans distinction de classe sociale. Ainsi, les seules distinctions étaient le talent, l'assiduité et la volonté.


Le keigogi était-il vraiment blanc ?



En réalité il était non-teinté, par souci d’économie et d’hygiène, mais aussi par souci de sobriété comme nous l'avons vu ci-dessus. Ce caractère de modestie, cette sobriété, est aujourd'hui devenu la marque de fabrique des arts martiaux japonais en général.

Bien que le noir et le bleu sont également de plus en plus présent dans les dojos, mais ça c'est une autre histoire que je vous raconterai peut-être un jour si vous êtes sage, mais surtout humbles et valeureux ! 
Résultat de recherche d'images pour "émoji clin d'oeil karate"
Voici quelques livres associés au thème de cet article pouvant vous intéresser :








Je vous avais parlé (écris) d'un cadeau ! Le voici :
en cliquant sur ce lien vous allez pouvoir télécharger mon eBook "Débuter et se perfectionner en Karaté Do".

Vous y découvrirez mes conseils, mes meilleurs articles et un lexique indispensable pour tout comprendre au dojo !


Télécharger l'eBook GRATUITEMENT 




Vous avez apprécié cet article ?

Je vous propose l'article suivant : 

TSUKAHARA BOKUDEN - LE MENTAL PRIME SUR LA TECHNIQUE !




Vous pouvez également vous procurer l'un de mes livres déjà parus sur Amazon, la FNAC, Play Store ou à prix libre sur Payhip.


Merci de me lire et à bientôt pour de nouvelles aventures.


J'AI ÉCRIS CES LIVRES POUR VOUS :

    


Connaissez-vous d'autres raisons ?

Laissez-nous vos découvertes en commentaire que tout le monde en profite 😉.



Commentaires

  1. Cette idée de "porter des vêtements blancs sous l'armure pour montrer qu'on accepte la mort" est une extrapolation à éviter.
    Les sous-vêtements sont blancs par souci d'économie et de facilité.
    Le reste de la tenue sous l'armure (pour ceux qui portent autre chose que des sous-vêtements), n'a rien de blanc habituellement. Un tour sur les estampes, pièces de musée et autre ne laisse vite aucun doute à ce sujet.

    Aller chercher des justifications fumeuses non-prouvées sur le passé idéalisé du Japon médiéval est une tendance néfaste des arts modernes. Il ne faut pas vouloir justifier le présent par des éléments du passé qui ne correspondent à rien d'historiquement correct.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, c'est pour cela que j'emploie le subjonctif. Je n'y étais pas, c'est néanmoins une histoire qui fait son chemin. Si un expert passe par là et souhaite nous donner son avis documenté, je le prends avec plaisir.

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

MAIS QUI EST DANA ? (Mythologie celte)

Dana (on trouve aussi la graphie Danu), dans la mythologie celtique irlandaise est la déesse primordiale des Tuatha Dé Danann, les « gens de la déesse Dana », c'est-à-dire les dieux des Celtes avant la christianisation de l’île. Dans le Glossaire de Cormac (Sanas Cormaic, manuscrit du xe siècle de l’évêque Cormac de Cashel), elle est aussi appelée Ana et Anu. Elle est la mère du Dagda et de Lir. Elle serait à l’origine de l'installation de son peuple en Irlande, alors qu'il vivait dans les quatre îles au nord du Monde. Son équivalent dans la mythologie celtique galloise est Dôn. C’est une déesse panceltique. Il existe dans la mythologie brâhmanique une divinité nommée Danu qui a engendré une race de géants, les Danavas. La signification du nom pourrait être « donateur », « bienfaiteur » (en Inde, les Dânapati sont les donateurs des monastères bouddhiques et Dāna désigne le don), ce qui en fait une déesse de la fertilité et de la prospérité. Chez les Cel

LE PANTHÉON CELTIQUE (Mythologie Celte)

Suite à mes recherches sur les anciens dieux celtiques pré christianisation, voici les principales divinités que j'ai pu recenser. Celles-ci étaient sans doute vénéré par nos ancêtres avant d’être christianisées sous forme de saints ou considérées comme néfastes (voir diabolisées) par l'église chrétienne alors imposée. Il est important de remarquer que ces divinités représentent presque toutes un élément naturel ou cosmique, il est d'ailleurs parfois difficile de les nommer tant leur représentation est symbolique et interprété différemment selon le culte de chacun. Les divinités des Celtes du continent : - TARANIS : c'était la divinité principale, le dieu du tonnerre (taran) et des forces cosmiques (symbolismes : la roue et le foudre), il sera assimilé à Jupiter source - CERNUNNOS : dieu au crâne de cerf ("dieu au bois de cervidé"), c'était un dieu de la fécondité terrienne, du renouveau des forces de la nature, on

Vous en voulez plus ?

S'incrire

* indicates required